HamsrvPI distribution HAMNET pour Raspberry PI par DL3DCW

HAMserverPi est une distribution pour Raspberry-Pi créée et diffusée par Franck DL3DCW au départ en version béta sur demande puis en version stable (1.2 en juin 2015 / Linux version 3.18.5+ wed Feb 4 2015) voir http://www.hamserverpi.de/. Les manips ci dessous faites ont été faite une version béta (1.0b2), malheureusement je n'ai pas pu les reproduire sur la version stable (1.2). Faute d'accès au réseau HAMNET pour accéder au forum d'aide j'abandonne l'idée d'utiliser cette distribution. Les manips ci dessous sont donc à caratère purement informatif et je ne saurais apporter plus d'éléments sur HAMsrvPI.

Cette distribution a été créé pour être utilisée sur le réseau HAMNET et intègre différents outils et liens permettant la mise en place rapide de services et de fonctionnalités (voir ci après).

    Serveur Web HTTP (Nginx, PHP)
    Système CMS-System (GetSimple)
    Serveur FTP-Server (ProFTPD)
    Passerelle APRS-RX-iGate avec support du dongle DVB-T – RTL SDR (PyMultimonAPRS)
    Serveur VOIP-Server (Mumble)
    Serveur Vidéo (Icecast)
    Moteur de recherche (YaCy)
    Serveur Jabber (Prosody)
    Serveur Mail et client Webmail (Citadel)

En terme de support il n’y a pas actuellement de documentation complète il faut aller sur le forum http://db0tv.ampr.org/forum accessible uniquement via le réseau HAMNET et lire l’allemand.

Voici quelques informations pour démarrer et mettre quelques menus en français. Pour la configuration des différentes fonctionnalités il est préférable d’aller sur les différents site des logiciels et d’avoir un minimum de connaissance en Linux car rien n’est automatique bien que le gros de la configuration soit fait.

Dans un premier temps il faut disposer d’un Raspberry-Pi et d’une carte SD de 4Go minimum en classe 10, mais vu les prix autant prendre une carte de 16 ou 32Go (attention a bien choisir, voir : http://elinux.org/RPi_SD_cards ) ce qui laissera de la place pour le stockage de données.

Il est possible de connecter le Raspberry-Pi à un écran, un clavier et une souris mais le plus simple est de se connecter au Raspberry-Pi en SSH sur l’IP 192.168.1.200. Ce qui évite également de passer du temps à configurer la langue.

Une connexion internet est vivement conseillée pour la suite des opérations. Les manipulations ci après ont été réalisées via un SSH, il n’y a donc pas de soucis de clavier, dans le cas où les manips sont faites directement sur le Raspberry PI attention le clavier sera en mappage Allemand.

Après avoir saisie le login et le mot de passe par défaut il apparaît les informations suivantes :

login as: sysop
sysop@192.168.1.200's password:
Linux nocall 3.10.24+ #614 PREEMPT Thu Dec 19 20:38:42 GMT 2013 armv6l

The programs included with the Debian GNU/Linux system are free software;
the exact distribution terms for each program are described in the
individual files in /usr/share/doc/*/copyright.

Debian GNU/Linux comes with ABSOLUTELY NO WARRANTY, to the extent
permitted by applicable law.
sysop@nocall ~ $

En faisant un df, nous remarquons tout de suite l’origine de cette distribution.

$ df
Dateisystem    1K-BlÃcke Benutzt Verfügbar Verw% Eingehängt auf
rootfs           2957932 2288372    527864   82% /
/dev/root        2957932 2288372    527864   82% /
devtmpfs          215824       0    215824    0% /dev
tmpfs              44820     264     44556    1% /run
tmpfs               5120       0      5120    0% /run/lock
tmpfs              89620       0     89620    0% /run/shm
/dev/mmcblk0p1     57288   19064     38224   34% /boot

Pour repasser en langage standard (en) entrer la commande suivante, cela devient plus clair pour qui ne connaît pas l’allemand.

$ export LANG=C
$ df
Filesystem     1K-blocks    Used Available Use% Mounted on
rootfs           2957932 2288372    527864  82% /
/dev/root        2957932 2288372    527864  82% /
devtmpfs          215824       0    215824   0% /dev
tmpfs              44820     264     44556   1% /run
tmpfs               5120       0      5120   0% /run/lock
tmpfs              89620       0     89620   0% /run/shm
/dev/mmcblk0p1     57288   19064     38224  34% /boot

Afin de rendre cette commande active à chaque session, modifier le fichier .bashrc dans /home/sysop.

$ sudo vi .bashrc

et ajouter à la fin du fichier la ligne 'export LANG=C'

Pour modifier la configuration réseau aller dans /etc/network et lire le fichier ‘interfaces’. Pour changer l’adresse IP modifier la ligne ‘adress’, l’adresse IP de la passerelle (routeur) modifier la ligne ‘gateway’.

$ cat interfaces
auto lo
iface lo inet loopback

#iface eth0 inet dhcp
#allow-hotplug wlan0
#iface wlan0 inet manual
#wpa-roam /etc/wpa_supplicant/wpa_supplicant.conf
#iface default inet dhcp

iface eth0 inet static
address 192.168.1.200
netmask 255.255.255.0
gateway 192.168.1.1

Concernant l’adresse du serveur DNS, modifier le fichier /etc/resolv.conf et ajouter vos DNS préférés.

Rebooter le Raspberry PI et se reconnecter pour continuer la configuration technique.

Il faut maintenant utiliser le volume de la carte SD dans sa totalité, lancer ‘sudo raspi-config’, sélectionner la première option ‘1 Expand Filesystem Ensures that all of the SD card storage is available to the OS’ et valider.

Quitter le menu, rebooter le Raspberry et se reconnecter, la totalité du volume de la SD est utiliser, exécuter la commande ‘df –vh’ pour s’en assurer, dans l’exemple ci après la carte SD fait 16 Go.

$ df -vh
Filesystem      Size  Used Avail Use% Mounted on
rootfs           15G  2.2G   12G  16% /
/dev/root        15G  2.2G   12G  16% /
devtmpfs        211M     0  211M   0% /dev
tmpfs            44M  264K   44M   1% /run
tmpfs           5.0M     0  5.0M   0% /run/lock
tmpfs            88M     0   88M   0% /run/shm
/dev/mmcblk0p1   56M   19M   38M  34% /boot

Il faut configurer ensuite la langue, le mappage du clavier et la timezone qui sont encore en Allemand et la timezone configurée sur Berlin.

Le plus facile est d’utiliser raspi-config. voir le tuto suivant très clair sur le sujet :
http://www.tropfacile.net/doku.php/raspberry-pi/comment-passer-votre-raspberry-en-francais

Pour la configuration ‘change_locale Set locale’ décocher le clavier ‘de’.



Dans mon cas la configuration du clavier n’a pas fonctionné il faut alors modifier manuellement le fichier /etc/default/keyboard.

$ cat keyboard
# KEYBOARD CONFIGURATION FILE
# Consult the keyboard(5) manual page.
XKBMODEL="pc105"
XKBLAYOUT="de"
XKBVARIANT=""
XKBOPTIONS=""
BACKSPACE="guess"

Remplacer ‘de’ par ‘fr’ dans la ligne XKBLAYOUT

Redémarrer encore une fois le Raspberry PI, c'est plus simple maintenant de faire les manips.

Pour accéder au serveur web intégré à la distribution entrer dans l’URL du navigateur d'un poste connecté sur le même réseau l'IP du Raspberry, dans cet exemple http://192.168.1.200. Tout est en allemand, il est possible toutefois d’éditer le site et de sélectionner la langue à utiliser.


 
Via l’interface d’administration. Aller sur http://192.168.1.200/admin/, utiliser le même login et le mot de passe qu’en connexion SSH. Là aussi tout est en allemand.

Depuis la page principale cliquer sur le bouton ‘Einstellungen’.

Puis sur la page de configuration modifier la langue via le menu ‘Sprache:’, choisir la langue souhaitée par exemple ‘fr_FR’, valider en cliquant sur le bouton ‘Einstellungen speichern’.



Enfin aller dans les différents menus et fichiers de configuration pour personnaliser et finaliser HAMserverPi.

Il y aussi les autres applications à configurer, Serveur Web HTTP (Nginx, PHP), Système CMS-System (GetSimple), Serveur FTP-Server (ProFTPD), .... ces applications se lancent par défaut automatiquement mais ne sont pas configurées.

Franck a réalisé là un beau travail et cette distribution permet de mettre en oeuvre rapidement des services qui iront très bien avec HAMNET.

Voir la configuration de PymultimonAPRS.

Ressources :
HAMserverPI : http://www.hamserverpi.de/
Das HAMNET in Südwestfalen : http://ruhrlink.org/
HAMNET.ugu.pl  : http://hamnet.ugu.pl/index.php/nodes-budowa-wezla-sieci-hamnet/server-raspbery-pi - Lien HS
> Sommaire