Pylone, terre et installation électrique :

A la suite du projet pylône et de la refonte de la station un point sur l'installation électrique (220V et 12/13,8V) devait être fait. Aujourd'hui les habitations particulières sont équipées, en plus du disjoncteur différentiel de branchement 500mA installé par ERDF, d'un dispositif différentiel résiduel (DDR) de 30mA ou aussi appelé interrupteur différentiel, pour la sécurité des personnes. Cet équipement  est installé en aval du disjoncteur de branchement (voir lien sur la norme NF C 15-100 détail sur le site Repère ELEC : http://www.repereelec.fr/index.php?page=nfc15-100).

Il y a quelques années cet équipement n'était pas présent et seul le disjoncteur de branchement apportait la protection aux personnes (500mA), ce qui est le cas de mon installation. L'installation d'un DDR 30mA après le disjoncteur de branchement et avant la distribution est donc incontournable aujourd'hui afin d'avoir une protection aux personnes plus efficace.

Concernant la mise à la terre du pylône, même si le pylône est dans le sol cela ne peut être considéré comme une mise à la terre, le pylône doit avoir sa propre terre.

Ne pas oublier : SI IL Y A PLUSIEURS TERRES ELLES DOIVENT ABSOLUMENT ETRE RELIEES ENSEMBLES.

Concernant la terre, celle ci doit être au plus proche de 0 Ohm, ce qui dans la pratique n'est pas facile à obtenir. L'obtention d'une telle valeur dépend de la nature du sol (argile, roche...) Pour obtenir 0 ou quasi 0 Ohm l'installation de terre doit être très importante. Le but étant d'avoir un maximum de surface conductrice (tresse cuivre, ou plaque en acier galvanisé) avec la terre (sol) comme par exemple sur les sites de téléphonie mobile, militaires ou encore de l'aviation civile. Pour une habitation particulière, la norme indique que la terre doit être inférieure à 100 ohms (voir norme NF C 15-100).

N'hésiter pas à consulter le site d'André F5AD à ce propos : http://f5ad.free.fr/ANT-QSP_F5AD_Pylone_et_prise_de_terre.htm.

Avec le concours de Jean-Yves F4EHM j'ai pu vérifier ma terre avec un telluromètre, résultat 87 Ohms, ce qui est dans la norme. Quelques temps auparavant j'avais planté un piquet de terre dans le jardin non loin de la maison. La terre était à plus de 200 Ohms, comme quoi il ne suffit pas de planter une barre métallique dans le sol pour obtenir une bonne terre.



En complément voici un document édité par Chauvin-Arnoux très complet à propos de la mesure de la terre.

En terme de distribution électrique, une station a besoin de différentes tensions pour fonctionner, 220 V alternatif et 24 (relais coaxiaux) / 13,8 (transceiver) / 12 (accessoires) / 9 (switch réseau, accessoires) et 5 V (recharge USB, petite équipement micro controleur).

Au niveau 220 V la réglementions pour les radioamateurs indique qu'il est obligatoire d'avoir un filtre secteur. Ce filtre permet d'éliminer la 'HF' qui pourrait 'sortir' de la station par la connexion au réseau d'électricité public et pouvant 'polluer' le voisinage immédiat. Ce filtre permet aussi de filtrer l'entrée et d'éliminer certain parasites, comme peuvent le constater les audiophiles qui n'hésitent pas à surdimensionner le filtrage du 220 V.

Plusieurs descriptions existent sur le net, il existe aussi des solutions commerciales. Dans tout les cas ce filtre doit être connecté à la terre. Le site Sonolec Musique donne quelques infos sur les différentes solutions possibles :
http://www.sonelec-musique.com/electronique_bases_filtre_secteur.html

Exemple de filtre secteur home made par F1EYA et F6CSX sur le site de F5AD :
http://f5ad.free.fr/ANT-QSP_F1EYA_F6CSX_Filtre_secteur.htm

Sur la partie 5 à 24 V, plusieurs solutions batterie et/ou alimentation stabilisée, celle ci doivent avoir un bon niveau de filtrage sur la partie tension réguliée, intègrer un filtre secteur, un interrupteur bipolaire sur la partie 220 V, une connexion à la terre par le câble d'alimentation ou sur la carcasse. 

Merci à Jean-Yves F4EHM pour ses conseils éclairés.

Retour au sommaire